Quanti IHMC
Accueil du site > Données longitudinales > Données longitudinales : bibliographie complémentaire

Données longitudinales : bibliographie complémentaire

vendredi 11 janvier 2008, par Claire Lemercier et Claire Zalc

Analyse de séquences

Laurent Lesnard et Thibaut de Saint-Pol, Introduction aux méthodes d’appariement optimal (Optimal Matching Analysis), Document de travail INSEE, n° 2004-15, 30

Présentation très claire de la méthode, avec une application à des enquêtes sur les emplois du temps et des pistes bibliographiques complémentaires

Mary Blair-Loy, « Career patterns of executive women in finance : an optimal matching analysis  », The American Journal of Sociology, March 1999, pp. 1346-1397

Katherine Stovel, Michael Savage and Peter Bearman, « Ascription into achievement : models of career systems at Lloyds bank, 1890-1970  », The American Journal of Sociology, September 1996, pp. 358-399

Des applications très claires à des données historiques (temporalités à la fois individuelles, générationnelles et extérieures

Claire Lemercier, «  Les carrières des membres des institutions consulaires parisiennes au xixe siècle  », Histoire & Mesure, XX-1/2, 2005, p. 59 95.

Event history analysis

Alain Degenne, Introduction à l’analyse des données longitudinales, 2001

Pas du tout technique, présente bien les grands concepts et le type de données concernées

Hans-Peter Blossfeld et Götz Rohwer, Techniques of Event History Modeling : New Approaches to Causal Analysis, Lawrence Erlbaum Associates, 2001

Manuel très pédagogique, correspondant au logiciel libre TDA, importante bibliographie sur des applications sociologiques. Présentation

Daniel Courgeau, Du groupe à l’individu : synthèse multiniveau, Paris, INED, 2004

Pour approfondir, mieux comprendre la logique de l’event history analysis et celle de ses plus récents prolongements. Compte rendu (vers le milieu de la page...).

Hans Peter Blossfeld, « Career opportunities in the Federal Republic of Germany : a dynamic approach to the study of life-course, cohort, and period effects », European Sociological Review, vol. 2, n° 3, décembre 1986, pp. 208-225

Comme le titre l’indique, particulièrement intéressant sur la distinction entre différents effets temporels

Michael Grimm and Noël Bonneuil, « Labour market transitions of French women over the life-cycle, 1935-1990  », European Journal of Population, vol. 17, n° 3, 2001, pp. 235-260

Court article très clair sur la méthode et inventif sur la classification des situations familiales

Nicolas Renahy, Cécile Détang-Dessendre et Séverine Gojard, « Deux âges d’émigration ouvrière. Migration et sédentarité dans un village industriel », Population, 58e année, n° 6, novembre-décembre 2003, pp. 707-737

Article lié à la thèse, plutôt ethnographique, du premier auteur, qui mêle analyse factorielle et event history analysis avec une très grande clarté pour la présentation des méthodes – cf. en particulier l’encadré p. 719 pour l’event history analysis

Martin Dribe, « Household and Family Aspects of Children Leaving Home. Rural Youth Migration in Nineteenth Century Scania, Sweden », Cahier des Annales de démographie historique, 2002, p. 95-122

Explication très claire de la méthode

 

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0