Quanti IHMC
Accueil du site > Analyse factorielle > Analyse factorielle : bibliographie complémentaire

Analyse factorielle : bibliographie complémentaire

vendredi 11 janvier 2008, par Claire Lemercier et Claire Zalc

Manuels

Alain Guerreau, Statistiques pour historiens, cours pour l’école des Chartes, p. 47-61.

Une présentation générale pour historiens, très claire et sans formules

Félicité des Nétumières, « Méthodes de régression et analyse factorielle », Histoire & Mesure, 1997, XII-3/4, p. 271-298.

Une analyse très fine et claire de la complémentarité entre analyse factorielle, pour décrire/explorer, et régression logistique, pour modéliser/expliquer (avec un exemple d’étude de cas sociologique)

Histoire & Mesure, 1997, XII-3/4 

Pour comprendre d’où vient la méthode et ses liens avec la sociologie bourdieusienne. Dans le volume, voir notamment :

Olivier Martin, « Aux origines des idées factorielles. Des théories aux méthodes statistiques », Histoire & Mesure, 1997, XII-3/4, p. 197-250

Un peu technique

Paul-André Rosental, « Outil ou fétiche : la laïcisation de l’analyse factorielle dans les sciences sociales », Histoire & Mesure, 1997, XII-3/4, p. 185-196

Très général mais suggestif

Philippe Cibois, « Les pièges de l’analyse des correspondances », Histoire & Mesure, 1997, XII-3/4, p. 299-320

Utile

Philippe Cibois, Les méthodes d’analyse d’enquêtes, Paris, Puf, 2007

Moins technique que son « Que sais-je ? », ce nouveau manuel reste concentré sur l’analyse factorielle. Donne de très bons conseils pratiques sur la lecture des résultats et les étapes de mise en œuvre de l’analyse.

 

 

Quelques études de cas

Sociologie bourdieusienne des intellectuels

Pierre Bourdieu, La noblesse d’état, Paris, Éditions de Minuit, 1989

De loin son livre qui emploie le plus cette méthode, avec La distinction (Paris, Éditions de Minuit, 1979)

Gisèle Sapiro, « La raison littéraire. Le champ littéraire français sous l’Occupation (1940-1944) », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 111-112, mars 1996, p. 3-35

Frédéric Lebaron, « La dénégation du pouvoir. Le champ des économistes français au milieu des années 1990 », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 119, septembre 1997, p. 3-26

Très clair sur le statut des variables actives et supplémentaires et des individus

 

Rendons hommage à l’introducteur de la méthode en histoire

 

Antoine Prost, Les anciens combattants et la société française : 1914-1939, tome 2, Sociologie, Paris, Presses de la FNSP, 1977

Quelques analyses particulièrement subtiles, en particulier sur les dates de présence au front

Antoine Prost et Christian Rosenzveig, « La Chambre des députés (1881-1885). Analyse factorielle des scrutins », Revue française de science politique, février 1971, p. 5-50

Impressionnant pour l’époque et encore passionnant : comment classer députés et problèmes politiques en fonction des votes observés ?

D’autres études de cas variées et en général faciles à lire

Jean-Marie Dréano, « Les discours sur la commune française : les voies d’un consensus. Le cas du Midi méditerranéen de 1884 à nos jours  », Histoire & Mesure, 1997, XII-3/4, p. 337-360

Ce n’est pas l’analyse directe du corpus textuel, mais une analyse factorielle après codage des argumentations ; intéressant en particulier sur le traitement des évolutions chronologiques

Christiane Janssen, « La politique de classement sans suite du ministère public en Belgique, 1836-1982 », Histoire & Mesure, 1991, VI-3/4, p. 313-347

L’analyse factorielle est en particulier utilisée pour affiner une chronologie

Suzy Pasleau, « Cartographie et analyse factorielle. Le bassin de Seraing entre 1866 et 1910  », Histoire & Mesure, 1990, V-3/4, p. 271-313

Beaucoup de détails sur les méthodes et les données ; la question est « comment classer », en l’espèce délimiter des régions selon de très nombreux critères

Jean-Pierre Pélissier et Danièle Rebaudo, « Une approche de l’illettrisme en France. La signature des actes de mariage au xixe siècle dans « l’enquête des 3 000 familles »  », Histoire & Mesure, 2004, XIX-1/2, p. 161-202

Après moult tris croisés, l’analyse factorielle résume les corrélations entre facteurs

Pablo G. Ciezar, « Sériation de la nécropole wisigothique de Duraton (Ségovie, Espagne)  », Histoire & Mesure, 1990, V-1/2, p. 107-144

Cet article est plus difficile à lire mais montre le potentiel de la méthode pour obtenir des classifications

 

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0